Analyse à haut débit du taux de parabène dans les produits de soins personnels avec la technologie LDTD®

Les Xénoestrogènes, sont une famille de molécules tirant leur nom du mot « xenos » qui signifie « étranger » en grec. Ces molécules sont une forme synthétique d’œstrogène, reconnus comme des perturbateurs endocriniens. En effet, elles sont capables de se lier aux récepteurs d’œstrogènes et d’activer les voies de signalisation en imitant l’hormone.

Les parabènes sont un exemple de xénoestrogènes trouvés dans les shampoings, les lotions pour le corps, les savons, etc. L’industrie utilise les parabènes pour leurs propriétés antifongiques, afin d’améliorer la durée de conservation des produits ménagers. Depuis quelques années, les études analysant les effets des parabènes sur l’être humain se sont multipliées et bien que, pour certains, la toxicité des parabènes ne soit toujours pas clairement prouvée, leur utilisation est réglementée. Par exemple, la Commission européenne stipule que, pour un produit mis sur les étagères après le 16 avril 2015, « la concentration maximale autorisée pour […] le propylparabène et le butylparabène […] va passer à 0,14 %, qu’ils soient utilisés seuls ou en mélange. »

Pour analyser efficacement et rapidement les concentrations de méthyl-, éthyl-, propyl- et butyl-parabènes dans les produits cosmétiques, nous avons développé une méthode utilisant un LDTD / MS-MS.

Dans notre note d’application #1504, nous avons analysé trois échantillons de lotion pour le corps et les mains. Parmi ces trois échantillons, deux n’ont pas mentionné la présence de parabènes dans la liste des ingrédients (échantillons n°1 et n°3). Nous avons déterminé que, l’échantillon n°3 avait de très faibles concentrations de parabènes et que l’échantillon n°1 présentait des concentrations de méthyl- et éthyl-parabènes de (en moyenne) 0,1865 g / kg.

Cliquez ici pour lire l’intégralité de la note d’application (anglais)

Nouvelles et événements récents
Newsletter

Subscribe to our mailing list

* indicates required